header banner
Default

Selon une psychologue, il existe trois manières de communiquer qui nuisent au couple


Publié , Mis à jour

Certains modes de communication entre deux partenaires sont contre-productifs et nuisent à la relation. Catherine Falls Commercial / Getty Images

En matière de dialogue au sein de la relation amoureuse, certaines voies sont à éviter au risque d'envenimer les rapports. Une psychologue les identifie et donne ses conseils pour améliorer le dialogue.

En couple, exprimer sa frustration sans laisser les émotions et la fierté prendre le dessus est un art parfois bien difficile à maîtriser. Dans un article publié le 23 mai sur le site Psychology Today , Jonice Webb, psychologue clinicienne américaine spécialisée dans les thérapies de couples et de familles, livre ses conseils en matière de communication au sein de la relation amoureuse. Elle y détaille trois principaux modes de communication qui s'avèrent contre-productifs lorsqu'on souhaite un changement de comportement de la part de son partenaire, et livre des pistes pour mieux dialoguer à deux.

En vidéo, les 10 secrets des couples qui durent

Le mode passif-agressif

L'attitude passive-agressive consiste à faire sentir son mécontentement de façon détournée plutôt que d'exprimer un désaccord de façon frontale. Selon Jonice Webb, cette stratégie nuit au couple car «elle s'apparente en réalité davantage à un désir de vengeance qu'à une volonté sincère de communiquer».

La psychologue donne l'exemple d'une situation dans laquelle l'un des partenaires se sent esseulé par l'autre lors d'une soirée. Au lieu de lui en parler directement, il profitera de la prochaine occasion qui se présentera à lui pour prendre sa revanche et essayer de lui faire ressentir le même sentiment d'abandon. «Il y aura alors peu de chances pour que la personne parvienne à faire le lien entre son comportement passé et cette nouvelle offense», souligne la psychologue. Et d'ajouter : «essayer de réparer une injustice par une autre injustice ne fera que nuire à la relation avec le temps».

À lire aussiLes règles d'or pour «bien» présenter ses excuses

L'agressivité

Pour Jonice Webb, la communication agressive est souvent caractérisée par des phrases accusatrices et un ton combatif. Dans la même situation que celle mentionnée précédemment, le partenaire, irrité et vexé d'avoir été laissé de côté, ne se prive pas pendant la soirée de sermonner violemment l'autre. «Non seulement ces remontrances sont offensantes, indique la psychologue, mais elles sont aussi exprimées à un moment très peu opportun. Les mots, le ton et le choix du moment rendront l'accusé réticent à œuvrer pour arranger la situation. À la place, il se sentira blessé et potentiellement humilié. Il lui sera alors très difficile de changer son comportement pour répondre aux besoins de son partenaire». L'agressivité mène ainsi à une spirale infernale, plutôt qu'à un dialogue constructif.

Le sarcasme

Il peut parfois être tentant de passer par le sarcasme pour piquer son partenaire l'air de rien et espérer ainsi faire passer un message. Dans l'exemple employé par la psychologue, le partenaire attendra le retour de la soirée pour proférer un commentaire déplaisant à sa compagne ou à son compagnon : «j'espère que tu t'es bien amusé, car je ne peux personnellement pas en dire autant». «Il attend qu'il soit trop tard et qu'il ne soit plus possible pour l'autre de changer son comportement pendant la soirée, décrit Jonice Webb. De plus, il n'exprime pas ses sentiments de façon directe». La coopération sera alors difficile à trouver : «la personne en face se mettra dans une posture défensive, et ne cherchera pas de solution», récapitule-t-elle.

Des stratégies plus judicieuses

Pour mieux gérer sa communication en couple, la psychologue liste quelques points essentiels à ne pas négliger. Elle recommande tout d'abord de ne pas trop attendre une fois que le désaccord a été constaté pour en discuter. «Exprimer ses besoins sur le moment permet de régler le problème tant que cela est encore possible», avise Jonice Webb.

Selon elle, le ton et le choix des mots doivent aussi impérativement refléter une «communication non-accusatrice et non-agressive» pour ne pas couper court au dialogue. «Dès que les réflexes de défense d'un des partenaires sont sollicités, il n'est plus possible de leur demander de répondre aux besoins et sentiments de l'autre», appuie-t-elle. L'idéal, enfin, est de poser des questions : «c'est une excellente façon d'éviter d'accuser son partenaire et de lui donner l'opportunité de s'expliquer», conclut-elle.

En vidéo, les six piliers des couples sexuellement satisfaits

Sources


Article information

Author: Cheryl Jimenez

Last Updated: 1703561042

Views: 614

Rating: 3.8 / 5 (93 voted)

Reviews: 88% of readers found this page helpful

Author information

Name: Cheryl Jimenez

Birthday: 2019-03-23

Address: 5358 Rivera Lights, Kathyfort, DC 61554

Phone: +3916281322004842

Job: Plumber

Hobby: Bird Watching, DIY Electronics, Card Collecting, Graphic Design, Fencing, Poker, Juggling

Introduction: My name is Cheryl Jimenez, I am a honest, resolute, courageous, capable, dazzling, vibrant, frank person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.